Votre version de navigateur Internet n’est pas compatible.

Le navigateur en cours d’utilisation ne permet pas d’accéder à toutes les fonctionnalités du site.
Pour une meilleure expérience, utilisez la dernière version du navigateur de votre choix

Site du Domaine départemental de Pierrevives

Espace personnel

Archives et inventaires en ligne

Cave coopérative et confiserie d’olives, Saint-Jean-de-la-Blaquière

Découvrez l'architecture héraultaise, des villes ou des campagnes, ordinaire ou emblématique, grâce à des plans issus des fonds des Archives départementales. Replacée dans son contexte historique, la construction d'un édifice est éclairée par de nombreuses illustrations d'hier à aujourd'hui.

La cave coopérative et confiserie d’olives de Saint-Jean-de-la-Blaquière (1946) est notamment illustrée par les élévations des façades principale et latérale, dessinées à l'encre noire sur un calque (136J 2).

Jean et Etienne Rodier, architectes ; Maurice Dumoulin et Louis Olivier, entrepreneurs.


Contexte historique

La crise viticole du début du XXe siècle ayant touché les vignerons languedociens de plein fouet, certains choisissent de se regrouper en associations syndicales. Ils font alors construire collectivement des bâtiments  dédiés à la production et à la conservation du vin : les caves coopératives.

Les caves coopératives

C’est un groupe de viticulteurs de Maraussan qui inaugure le 22 août 1905 une des premières caves coopératives de France. Elle se nomme « Les Vignerons libres » et adoptera pour devise « Tous pour chacun - Chacun pour tous ».

Une quinzaine d’édifices sont construits dans les années 1920 et on compte plus de 80 nouvelles constructions à la fin des années 1930, sans compter de très nombreux agrandissements. Après la Seconde Guerre Mondiale, les constructions reprennent avec un soutien institutionnel, juridique et politique parallèlement auquel les ingénieurs du service du Génie Rural orientent et soutiennent les projets.

L'architecture des caves

L’architecture des caves coopératives est aisément identifiable et leur silhouette massive marque souvent l’entrée des villages : une large façade au pignon plus ou moins décoré indiquant le nom de l’édifice masque de longs corps de bâtiments accolés jusque dans les années 30, puis de grands volumes souvent agrandis par tranches successives.

On observe souvent de grands arcs en plein cintre en façade, ainsi que le choix de matériaux locaux apparents (tuiles et appareil en moellons sur une structure en béton). De nombreux architectes se spécialisent dans cette typologie et signent de styles mélangeant pittoresque local et influences croisées d’architecture classique, d’Art Déco et de modernisme : Edmond Leenhardt, René Villeneuve, Emile Peyre, Etienne et Jean Rodier, Jean Cassan, Paul Brès, Henri Floutier…

La cave coopérative de Saint-Jean-de-la-Blaquière

La cave coopérative de Saint-Jean-de-la-Blaquière a été projetée par les architectes Rodier frères en deux tranches de construction en juin 1946. Les travaux de maçonnerie de la première tranche, réalisés par l’entrepreneur M. Dumoulin, sont en grande partie achevés fin 1947. Le projet comporte également la construction d'une confiserie d'olive adossée à gauche de la cave : en effet, certaines caves diversifient leur production (distilleries, olives…).

 (jpg - 133 Ko)

Cave coopérative de Saint Jean de la Blaquière : vue de détail de la façade frontale (photo C. Kervarrec)

 (jpg - 219 Ko)

Cave coopérative de Saint Jean de la Blaquière : vue de détail de la demi-rotonde (photo C. Kervarrec)

La coopérative est formée d’un grand bâtiment abritant les fonctions principales (quais de réception des vendanges, grand hall de vinification et cuves) et, en façade principale, d’un petit corps de bâtiment accolé comprenant les bureaux et le logement de fonction. La composition d’ensemble en élévation, très recherchée avec ses trois pignons différents décalés latéralement, intègre de nombreux motifs architecturaux. Le thème de la demi-rotonde située à l’extrémité des bureaux, l’appareil en moellons équarris et des détails architecturaux comme les chevrons apparents en béton appartiennent au vocabulaire des frères Rodier.

 (jpg - 32 Ko)

ADH, 136J 2 : Cave coopérative et confiserie d'olives de Saint Jean de la Blaquière, élévation de la façade latérale (28 juin 1946)

 (jpg - 122 Ko)

Cave coopérative de Saint Jean de la Blaquière : vue latérale (photo C. Kervarrec)

Ressources sur les caves coopératives

Bibliothèque des Archives départementales

  • "Caves coopératives en Languedoc-Roussillon", région Languedoc-Roussillon, Inventaire général du patrimoine culturel ; Geneviève Gavignaud-Fontaine, Jean-Louis Vayssettes, Jean-Michel Sauguet, 2010 (BIB 3026)
  • "Les vignerons libres de Maraussan : naissance de la coopérative vinicole : 1901-1918", Louis Tarbouriech, Marie-Claude Quemeneur, Robert Guiraud, Luis de la Torre, Richard Lauraire, 1990-2000  (ADH, BRA 5122)