Votre version de navigateur Internet n’est pas compatible.

Le navigateur en cours d’utilisation ne permet pas d’accéder à toutes les fonctionnalités du site.
Pour une meilleure expérience, utilisez la dernière version du navigateur de votre choix

Site du Domaine départemental de Pierrevives

Espace personnel

Archives et inventaires en ligne

Le livre de musique de la basilique Saint-Aphrodise de Béziers

 (jpg - 2688 Ko)

Livre de musique de Saint-Aphrodise de Béziers. Page de titre.

Dans le fonds de la Société de musicologie du Languedoc figure un intéressant manuscrit témoignant de la vie musicale à Béziers au XVIIIe siècle. Il comprend des textes de plain-chant harmonisés alternant avec de courtes pièces d'orgues, des pièces d'orgues classées par ton, des pièces de clavecin françaises et italiennes et deux motets.


Origine du manuscrit

 (jpg - 3829 Ko)

Pièces pour clavecin (ADH, 152 J 117)

Le provenance du manuscrit est donnée par une simple mention sur la couverture : « Appartenant à Saint-Aphrodise ». Cette paroisse, siège sous l'Ancien Régime d'un chapitre collégial, a conservé cet ouvrage jusqu'en 1973, avant de le remettre aux archives de l'évêché de Montpellier, qui l'a confié en dépôt à la Société de musicologie du Languedoc en 1979. Celle-ci a elle-même donné ses archives aux Archives départementales de l'Hérault entre 2006 et 2011.

Le recueil porte les dates de 1735 (page de titre initiale) et de 1734, 1735 et 1736 en tête du « Recueil de pièces de clavecin et d'autres beaux airs des meilleurs maîtres ».

D'après les recherches d'Alex et Janine Bèges, qui ont étudié le manuscrit et l'ont partiellement édité, il semble que l'église Saint-Aphrodise n'était pas pourvue d'orgues en 1735. Le recueil pourrait avoir appartenu à un organiste de Béziers ou de passage et serait entré postérieurement à Saint-Aphrodise.

Contenu

 (jpg - 3616 Ko)

Motet de Sainte-Ursule (ADH, 152 J 117)

La page de titre, « Messes en proses, hymnes, Magnificat pour toucher sur l'orgue. Ad majorem Dei gloriam Virginisque Mariae. 1735 », est suivie de 20 pages de textes de plain-chant harmonisés, alternant avec de courtes pièces d'orgue destinées à dialoguer avec le choeur.

Viennent ensuite 56 pièces d'orgue suivant les 8 tons ecclésiastiques, dont 4 incomplètes et/ou manifestement fautives.

Une nouvelle page de titre annonce un « Recueil de pièces de clavecin et d'autres beaux airs des meilleurs maîtres. 1734, 1735 et 1736 », comprenant 19 pages de pièces françaises de clavecin.

La fin de recueil est plus composite, avec une sonate italienne, des pièces d'orgue des 3e, 5e et 6e tons, quatre autres sonates italiennes (dont une "scordatura") et enfin deux motets, un "de Sainte-Ursule à quatre parties avec symphonies", l'autre "à deux voix pour Sainte-Scolastique".

Aucune des pièces ne porte de nom d'auteur et aucune n'a pu être identifiée à ce jour.

Accès au document et publication

Le manuscrit, intégralement numérisé par les Archives départementales, est accessible via le formulaire Trésor d'archives (saisir un mot-clé comme orgue ou Saint-Aphrodise). Vous pouvez également consulter l'inventaire de l'ensemble du fonds de la Société de musicologie du Languedoc.

Les pièces d'orgue classées suivant les tons ecclésiastiques ont été publiées par la Société de musicologie de Languedoc : 

BEGES (Alex et Janine), Le livre d'orgue de la basilique Saint-Aphrodise (1735) : transcription, restitution, Béziers, Société de musicologie du Languedoc, 1980 (La vie musicale à Béziers (1580-1914), 3), 39 p. [ADH, 152 J 60].