Votre version de navigateur Internet n’est pas compatible.

Le navigateur en cours d’utilisation ne permet pas d’accéder à toutes les fonctionnalités du site.
Pour une meilleure expérience, utilisez la dernière version du navigateur de votre choix

Site du Domaine départemental de Pierrevives

Espace personnel

Archives et inventaires en ligne

Le fonds d'archives du facteur d'orgues Jean-François L'Epine

 (jpg - 1208 Ko)

Vérification par Dom Bedos de l’orgue de l’église collégiale et paroissiale de Pézenas, 24 mai 1759

Entré aux Archives départementales en 2010 par la générosité de M. Philippe L'Épine, le fonds d'archives du facteur d'orgues Jean-François L'Épine apporte sur tous les chantiers auxquels il a participé, en Languedoc et au-delà, une documentation exceptionnelle.


Carrière

Issu d'une famille de facteurs d'orgues originaire d'Abbeville en Picardie, Jean-François L'Épine est né à Toulouse en 1732. Il travaille d'abord avec son père, puis se forme à Paris, en Allemagne et en Suisse avant de se fixer en 1754 à Pézenas, où il réalise l'orgue de la collégiale Saint-Jean.

Il prend part à de nombreux chantiers de rénovation ou de construction d'orgues en Languedoc et au-delà, son chef-d’œuvre étant l'instrument réalisé pour la cathédrale Saint-Pierre de Montpellier en 1778. Après 1783 il abandonne ses activités de facteur d'orgues pour se consacrer au commerce des draps, et meurt à Pézenas en 1817.

Archives professionnelles

Les archives de Jean-François L'Épine, intégralement numérisées et consultables en ligne, concernent les chantiers suivants :

  • Agde (Hérault), cathédrale Saint-Etienne (1764-1782).
  • Alès (Gard), cathédrale Saint-Jean-Baptiste (1782-1783).
  • Aniane (Hérault), abbaye Saint-Sauveur (1761).
  • Auterive (Haute-Garonne), église paroissiale Saint-Michel Saint-Paul (1767).
  • Béziers (Hérault), cathédrale Saint-Nazaire (1788).
  • Bouillac (Tarn-et-Garonne), abbaye de Grandselve (1765).
  • Cayrol (Le) (Aveyron), abbaye de Bonneval (1750).
  • Cintegabelle (Haute-Garonne), abbaye de Boulbonne (1754).
  • Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), abbaye de L'Esclache (1753-1754).
  • Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption (1751-1754).
  • Comps (Aveyron), abbaye de Bonnecombe (1749).
  • Limoux (Aude), église paroissiale Saint-Martin (1767-1772).
  • Lodève (Hérault), cathédrale Saint-Fulcran (1752-1774).
  • Marnhague-et-Latour (Aveyron), abbaye de Nonenque (1753).
  • Montpellier (Hérault), église paroissiale Notre-Dame-des-Tables (1784).
  • Montpellier (Hérault), cathédrale Saint-Pierre (1776-1791).
  • Narbonne (Aude), cathédrale Saint-Just (1766-1771).
  • Pézenas (Hérault), église paroissiale et collégiale Saint-Jean (1759).
  • Rodez (Aveyron), cathédrale Notre-Dame (1750).
  • Saint-Lizier (Ariège), cathédrale Saint-Lizier-en-Couserans (1756).
  • Saint-Papoul (Aude), cathédrale Saint-Papoul (1761-1772).
  • Sarlat (Dordogne), cathédrale Saint-Sacerdos (1750-1752)
  • Toulouse (Haute-Garonne), cathédrale Saint-Etienne (1755-1761).
  • Verdun-sur-Garonne (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Michel (1766-1768).

Les dossiers contiennent des devis, expertises, estimations, rapports et correspondance, notamment avec dom Bedos de Celles, qui estime fort les travaux de Jean-François L'Épine.

En savoir plus

BERGNES (Jean-Louis), Jean-François L'Épine, facteur d'orgues languedocien, Béziers, Société de musicologie du Languedoc, 1983, 292 p. [ADH, BRC 278]. Cette publication donne la transcription de tous les documents conservés aujourd'hui sous la cote 1 J 1470, que l'auteur a consultés pour sa thèse de doctorat de musicologie (1976) alors qu'ils étaient conservés au château du Parc à Pézenas, résidence d'Henri L'Épine.

  • Accès aux documents numérisés

Conservé sous la cote 1 J 1470, le fonds est consultable en ligne, soit par le formulaire de recherche Trésor d'archives (saisir un mot-clé comme L'Épine), ou via l'inventaire de la sous-série 1 J.