Voir le panier0 article dans mon panier

Fermer le menu

Compoix

Fermer le formulaire de recherche
Lieu
Période

Calendrier républicain

Outils

À voir aussi

Document emblématique du Sud de la France, pays de « taille réelle » (où l’imposition portait sur les biens), le compoix d’une communauté contient, sous le nom de chaque propriétaire et par articles séparés, la description de toutes les possessions, leur contenance, leurs confronts, leur nature, leur qualité et leur estimation. Certains compoix, dit cabalistes, énumèrent également les biens mobiliers : cheptel, meubles, industries etc. Le compoix permettait de répartir sur la communauté la part qu’elle devait supporter dans la taille royale du diocèse, additionnée du montant de ses propres dépenses.

Les plus anciens compoix conservés aux Archives départementales de l’Hérault remontent au XIVe siècle. Les modifications du compte de chaque propriétaire étaient ajoutées au fil des ans, et périodiquement les compoix étaient totalement refaits pour tenir compte des mutations, des défrichements, des abandons, des changements de culture.

Les compoix sont des sources fondamentales pour de très nombreuses études : recherches sur les familles, l’anthroponymie, la toponymie, la population, l’économie, les cultures, les impositions, l’espace rural et urbain...

Ce formulaire donne accès à plus de 300 000 pages soit environ 1 100 compoix numérisés :

  • La totalité des compoix conservés dans le fonds de la Cour des comptes, aides et finances de Montpellier (1 B 10886-11107). La cour conservait en effet un grand nombre de compoix, soit comme pièces justificatives dans des procès, soit déposés en vertu d’ordonnances royales de la fin de l’Ancien Régime. Son ressort géographique couvrant toute l’ancienne province de Languedoc, le chercheur trouvera des compoix de l’Hérault, mais aussi du Tarn, du Tarn-et-Garonne, de l’Ardèche, de l’Aude et du Gard, soit au total 221 compoix.
  • Une partie des compoix conservés dans les archives communales déposées aux Archives départementales de l’Hérault.

Le programme de numérisation se poursuivra par la mise en ligne de la suite des compoix provenant des archives communales déposées, après restauration le cas échéant, et de compoix conservés en commune.