Votre version de navigateur Internet n’est pas compatible.

Le navigateur en cours d’utilisation ne permet pas d’accéder à toutes les fonctionnalités du site.
Pour une meilleure expérience, utilisez la dernière version du navigateur de votre choix

Site du Domaine départemental de Pierrevives

Espace personnel

Archives et inventaires en ligne

Notice descriptive

  • Fonds des familles Ginestet et Roux de Puivert (1281-2014)
    • Famille Roux de Puivert
      • Famille alliée : famille de Mauléon.
203 J 97 Hounoux. [XVIe]-1774
CONTENU ET STRUCTURE :
Présentation du contenu :

- Procès avec la communauté de Mazerolles devant la cour des aides de Montpellier : instruction pour messire Jean-André de Saint-Jean de Thurin, comte d'Hounoux et messire François Thimoléon et Hyacinthe de Saint-Jean d'Hounoux frères contre les consuls et communauté de Mazerolles imprimé relatif à la justice, fonciers et directe des lieux de Pharis et Courge, paroisse de Mazerolles, Courge fief de la Couronne hommagé au roi en 1398 et 1415 par Bertrand et Gaston de Soulier et avant par Philippe de la Rivière ; Phary avait appartenu à la maison de Lévy ; Thibaut de Lévy en fait donation en 1377 au même Bertrand de Soulier, dénombré en 1389 en toute justice avec 50 cesterées de terre et bois. Les deux seigneuries parviennent à Jean de Saint-Jean, seigneur d'Hounoux, marié à l'héritière de la maison de Soulier ; long mémoire imprimé de douze pages ; correspondance, titres et autres pièces annexes ; plainte par devant François de Mailhoc, conseiller du roi, prévot en chef de nosseigneurs les maréchaux de France et chevalier du guet au département de Limoux, contre Gairaud La Bastide (19 mai 1685) ; inquisition à la requête du procureur du roi en la sénéchaussée de Carcassonne contre le sindic, consuls et manants de Mazerolles lesquels se prétendents inclus et du ressort de la châtellenie de Montréal et les droits du seigneur d'Hounoux usurpés, 1541 et autres, continué par les Béon succésseurs, correspondance (XVIe siècle - 1740).

- Impositions du marquis de Béon, biens et biens nobles de la communauté d'Hounoux, taxés en 1758 de 148 livres 3 sols 9 deniers, y compris les 8 livres 12 sols, 10 deniers pour les levures du collecteur, du receveur et du trésorier ; en 1774 198 livres ; en 1781 198 livres 19 sols 6 deniers et en 1783 de 337 livres 5 sols 2 deniers avec les levures 356 livres 18 sols 4 deniers autres impositions des biens nobles jointes pour les lieux de la Serpent Boucouge, 212 livres et la Bastide de Cazaux 110 livres (1774).


Pour aller plus loin

Le formulaire de recherche :