Espace personnel

Notice descriptive

  • Archives numérisées de complément
    • Archives d'origine privée PRI
      • Archives familiales
        • Archives de Mme Catherine Allamand : fonds Victor Jacques Marie Noël Robert. 62 PRI 1-3
62 PRI 1 Fonds Victor Jacques Marie Noël Robert (1873-1957), capitaine au 1e bureau de l'Etat-Major du 7e Corps d'Armée (1914-1917), commandant le 1e groupe du 240e régiment d'artillerie de campagne [240e RAC] (1917-1918), puis commandant du 270e régiment d'artillerie de campagne [270e RAC](1918-1919) : 12 cahiers de souvenirs et de notes de guerre, intitulés "Impressions de guerre" et dédiés à son épouse (juillet 1914 - 28 juin 1919). 1914-1919
Description physique : Document numérisé consultable en ligne. Numérisé par les Archives départementales en 2014 sur un copy book i2s. 300 dpi. Couleur. 597 vues.
CONTEXTE :
Présentation du producteur :

Victor Jacques Marie Noël Robert est né le 25 décembre 1873 à Aigues-Mortes (Gard). Polytechnicien, officier de carrière dans l'artillerie, Victor Robert est, à la déclaration de guerre en août 1914, capitaine au 1e bureau de l'Etat-Major du 7e Corps d'Armée. En juin 1916, il est promu chef d'escadron, et en juillet 1917, il commande le 1e groupe du 240e régiment d'artillerie de campagne (240e RAC). En juin 1918, le commandant Robert prend le commandement du 270e régiment d'artillerie de campagne (270e RAC). Après la guerre 1914-1918, il poursuit sa carrière dans l'armée ; lorsqu'il prend sa retraite, il est général de brigade. Marié à Flavie Correnson (1880-1948) le 26 avril 1904 à Orange (Vaucluse), Victor Robert, père de trois enfants, décède le 12 août 1957 aux Plans, près de Lodève.

Nom du producteur : Robert, Victor Jacques Marie Noël (1873-1957)
Modalités d’entrée :

Fonds numérisé dans le cadre de la Grande collecte Europeana 1914-1918.

CONTENU ET STRUCTURE :
Présentation du contenu :

- Cahier "Impressions de guerre I" [vues n° 1-38].

- Cahier "Impressions de guerre II" [vues n° 39-76].

- Une carte intitulée "Progression de l'aile droite allemande du 27 août au 6 septembre 1914" secteur entre Soissons, Amiens, Péronne et Luzarches [vue n° 77].

- Cahier "Impressions de guerre III" [vues n° 78-120].

- Cahier "Impressions de guerre IV" [vues n° 121-168].

- Cahier "Impressions de guerre V" [vues n° 169-221].

- Cahier "Impressions de guerre VI" [vues n° 222-273].

- Cahier "Impressions de guerre VII" [vues n° 274-327].

- Cahier "Impressions de guerre VIII" [vues n° 328-391].

- Cahier "Impressions de guerre IX" [vues n° 392-448].

- Cahier "Impressions de guerre X" [vues n° 449-509].

- Cahier "Impressions de guerre XI" [vues n° 510-572].

- Cahier "Impressions de guerre XII" [vues n° 573-597].

RESUME SUCCINCT :

Le capitaine Victor Robert est au 1er bureau à l'Etat-Major du 7e Corps d'Armée (7e CA) à Besançon en juillet 1914. Il est envoyé au Front dans le secteur de La-Chapelle-sous-Rougemont, Soppe-le-Bas, Heimsbrunn (Haut-Rhin, Alsace) et intègre le 2e bureau (renseignement) de l'Etat-Major. Lors de l'attaque de Mulhouse, Victor Robert se déplace avec l'Etat-Major du 7e corps d'armée à Galfingue (Haut-Rhin, Alsace) [vues n° 3-34]. Le repli continue au cours du mois d'août 1914 et le 7e corps d'armée passe par Illfurth (Haut-Rhin, Alsace), puis Larivière et La-Chapelle-sous-Rougemont (Territoire-de-Belfort). Le poste de commandement s'installe à Reiningue, puis à Nidermorschwiller (Haut-Rhin, Alsace) dans le but de protéger Mulhouse [vues n° 35-52]. Après les combats de Proyard (Somme, Picardie), Victor Robert et l'Etat-Major stationnent dans le secteur de Louvre (Val-d'Oise, Ile-de-France) [vues n° 53-118]. L'armée prépare une contre-offensive, l'état-major du 7e CA s'installe alors à Moussy-le-Neuf (Seine-et-Marne, Ile-de-France). Les Allemands se dirigent alors vers l'Ourcq [vues n° 121-168]. Le 7e corps d'armée repousse l'armée allemande et cantonne à Villers-Cotterêts, franchit l'Aisne et s'installe à Fontenoy (Aisne, Picardie). L'armée stabilise alors ses positions (septembre 1914) [vues n° 169-221]. Victor Robert est nommé chef du 1er bureau.

Le 7e CA attaque ensuite dans le secteur de Nouvron-Vingré et Cœuvres (novembre 1914- janvier 1915) [vues n° 222-273]. En août 1915, il participe à l'offensive en Champagne et se joint à l'attaque en Argonne (Meuse, Lorraine). Le poste de commandement se déplace à Saint-Hilaire-le-Grand, puis à Suippes (Marne, Champagne-Ardenne) (octobre 1915) [vues n° 274-297].

En février 1916, alors qu'une nouvelle offensive se prépare dans le secteur de Verdun, le poste de commandement du 7e CA cantonne à Fromeréville-les-Vallons, Dombasle-en-Argonne, puis Coussey (Vosges, Lorraine) (mars-avril 1916) [vues n° 298-321]. Victor Robert , qui est passé au 3e bureau, est promu chef d'escadron (juin 1916) [vues n° 322-327]. Il participe ensuite à la bataille de la Somme. Le 7e corps d'armée attend à Quevauvillers puis entre dans la bataille le 26 juillet au Bois de Hem [vues n° 328-335]. Victor Robert participe à des reconnaissances en avion et suit l'attaque générale du 12 août 1916 sur Celles, en septembre au bois Reinette, à la cote 109 et Cléry (Somme, Picardie) avant la victoire à Bouchavesnes-Bergen (Somme, Picardie) [vues n° 336-355]. Il reste ensuite dans le secteur de Sainte-Menehould (Marne, Champagne-Ardenne) [vues n° 356-374].

Une nouvelle offensive est organisée en janvier 1917 dans les secteurs de Reims et du plateau de Craonne, le poste de commandement s'installe à Trigny (Marne, Champagne-Ardenne). Le 15 juillet 1917, le 7e corps d'armée attaque à Jonchery-sur-Vesle et cantonne à Hermonville (Marne, Champagne-Ardenne) [vues n° 375-391]. En juillet 1917, Victor Robert est promu commandant du 1e groupe du 240e régiment d'artillerie de campagne (240e RAC) [vues n° 392-411] et prend ses fonctions à Rouge-Maison (Aisne, Picardie). Il se bat à Malmaison puis doit se retirer dans la région de Lure (octobre 1917), et rejoint le camp de Turenne (Alsace) (novembre-décembre 1917) [vues n° 414-449].

Après des attaques allemandes par les gaz, le 240e régiment d'artillerie de campagne recule au camp de Wagram (Somme) (mars 1917). Le régiment prend la direction des Vosges (janvier - mai 1918) [vues n° 450-479]. Victor Robert est nommé au commandement du 270e régiment d'artillerie de campagne (270e RAC) et prend ses fonctions dans le secteur de Sainte-Menehould (Marne, Champagne-Ardenne) (juin 1918) [vues n° 480-492]. Le régiment prend part à la bataille défensive de Champagne (juillet 1918), puis cantonne à Chaudefontaine (juillet août 1918) [vues n° 493-509]. Le poste de commandement s'installe à la Ferme de la Noue (Marne, Champagne-Ardenne), puis à Saint-Thomas pour une offensive en Argonne (septembre 1918). L'offensive se poursuit à Vienne-la-Ville, Mare-aux-Bœufs (Marne, Champagne-Ardenne) (octobre 1918) [vues n° 510-545]. Lors de l'armistice, le 270e régiment d'artillerie de campagne (270e RAC) est à Valmy (novembre 1918). Il prend ensuite la direction du Rhin en passant par Colmar, Guémar et arrive à Kayserberg (Haut-Rhin, Alsace) avant d'être disloqué (décembre 1918 - février 1919). Victor Robert rejoint Besançon où il est affecté à l'état-major de la 7e région militaire [vues n° 546-597].

SOURCES COMPLÉMENTAIRES :
Informations sur les originaux :

L'original appartient à Mme Catherine Allamand.

INDEXATION :
Indexation géographique : Aigues-Mortes (Gard, France) ; Gard (Languedoc-Roussillon, France ; département) ; Languedoc-Roussillon (France ; région administrative) ; Alsace (France ; région administrative) ; Bas-Rhin (Alsace, France ; département) ; Haut-Rhin (Alsace, France ; département) ; Lorraine (France ; région administrative) ; Vosges (Lorraine, France ; département) ; Meuse (Lorraine, France ; département) ; Territoire-de-Belfort (Franche-Comté, France ; département) ; Franche-Comté (France ; région administrative) ; Aisne (Picardie, France ; département) ; Somme (Picardie, France ; département) ; Picardie (France ; région administrative) ; Marne (Champagne-Ardenne, France ; département) ; Champagne-Ardenne (France ; région administrative) ; Seine-et-Marne (Île-de-France, France ; département) ; Île-de-France (France ; région administrative) ; Val-d'Oise (Île-de-France, France ; département) ; Les Plans (Hérault, France) ; Hérault (Languedoc-Roussillon, France ; département) ; Neufchâteau (Vosges, France) ; Coussey (Vosges, France) ; Lachapelle-sous-Rougemont (Territoire-de-Belfort, France) ; Soppe-le-Bas (Haut-Rhin, France) ; Heimsbrunn (Haut-Rhin, France) ; Galfingue (Haut-Rhin, France) ; Illfurth (Haut-Rhin, France) ; Larivière (Territoire-de-Belfort, France) ; Reiningue (Haut-Rhin, France) ; Morschwiller-le-Bas (Haut-Rhin, France) ; Mulhouse (Haut-Rhin, France) ; Proyart (Somme, France) ; Louvres (Val-d'Oise, France) ; Moussy-le-Neuf (Seine-et-Marne, France) ; Villers-Cotterêts (Aisne, France) ; Fontenoy (Aisne, France) ; Nouvron-Vingré (Aisne, France) ; Cœuvres-et-Valsery (Aisne, France) ; Saint-Hilaire-le-Grand (Marne, France) ; Suippes (Marne, France) ; Verdun (Meuse, France) ; Fromeréville-les-Vallons (Meuse, France) ; Dombasle-en-Argonne (Meuse, France) ; Quevauvillers (Somme, France) ; Cléry-sur-Somme (Somme, France) ; Bouchavesnes-Bergen (Somme, France) ; Sainte-Menehould (Marne, France) ; Reims (Marne, France) ; Craonne (Aisne, France) ; Trigny (Marne, France) ; Jonchery-sur-Vesle (Marne, France) ; Hermonville (Marne, France) ; Malmaison (Aisne, France) ; Sainte-Menehould (Marne, France) ; Chaudefontaine (Marne, France) ; Vienne-la-Ville (Marne, France) ; Valmy (Marne, France) ; Colmar (Haut-Rhin, France) ; Kaysersberg (Haut-Rhin, France) ; Guémar (Haut-Rhin, France)
Indexation matière : Guerre 1914-1918

Iconographies