Espace personnel

Notice descriptive

  • Archives numérisées de complément
    • Archives d'origine privée PRI
      • Archives d'associations
        • Comité départemental de l'Association Nationale des Anciens Combattants et des Amis de la Résistance (ANACR) 154 PRI 1-14
154 PRI 5 Témoignage de Odette Capion-Branger; présenté et enregistré par Suzanne Houlès. - Congrés de l'Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC) à Sète, 1984. 1984
Description physique : 1 fichier audio (21 min)
CONTEXTE :
Présentation du producteur :

Odette Capion-Branger est née et décédée à Montpellier (16 décembre 1913-6 janvier 2004). Militante communiste, elle est arrêtée le 4 décembre 1940 sur son lieu de travail aux galeries Lafayette car jugée comme dangereuse pour la sécurité de l'Etat. Elle est successivement emprisonnée à Montpellier puis au camp d'internement de Rieucros. Suite à de très nombreuses pétitions, elle bénéficie d'une libération conditionnelle en février 1943. Peu après, et sans procès, elle se retrouve incarcérée à la prison de Nîmes jusqu'en juin 1944, dans la prison Saint-Joseph à Lyon, dans celle de Romainville, et, est finalement déportée successivement dans les camps NN de Neuenbremme, Ravensbrück avant d'être affectée au « kommmando » de Bendorff où elle fabrique et sabote des moteur de V1. Elle témoigne sur les expériences médicales et sur la solidarité et la résistance en camp de concentration.

Historique de la conservation :

Numérisation et restauration du son réalisées par les Archives départementales à partir d'une cassette audio-analogique prêtée par Paul Dinnat.

Ancienne cote : 4 AV 10
CONTENU ET STRUCTURE :
Présentation du contenu :

L'enregistrement débute avec la présentation du projet de collecte mis en place par l'Association républicaine des anciens combattants et victimes de guerre. Présentation du premier témoin enregistré : Odette Capion, lieutenant FFI, déporté à Ravensbrück. (2 minutes environ)

Première arrestation et internement au camp de Rieucros. (00.02.18) Les circonstances de son arrestation par la gendarmerie à Montpellier internée dans le camp de Rieucros en Lozère rencontre déterminante avec les résistantes Mathilde Gabriel-Péri et Fernande Valignat des conditions de détention rudes les conditions entourant sa libération (00.04.40) sa participation à la libération des prisonniers politiques de la Centrale de Nîmes aide apportée par des gardes sympathisants et par le maquis de Saint-Hippolyte-du-Fort.

Seconde arrestation et déportation à Ravensbrück. (00.06.08) Arrêtée sur dénonciation d'un des gardiens sympathisants transférée à la Centrale de Lyon (juin 1944) puis assez brutalement par les Allemands au fort de Romainville (00.08.23) description du trajet vers Ravensbrück étape au camp de Neuenbremme (Alsace) : témoin de la noyade de nourrissons (00.09.53) la découverte du camp de Ravensbrück évocation des expériences médicales sur les femmes affectée au commando de Bendorf actes de sabotage à l'usine (00.12.04) digression rapide sur les films consacrés au camp de Ravensbrück déshumanisation son matricule 46 860 les problèmes liés au manque de nourriture et à l'absence d'hygiène solidarité entre les détenues françaises.

La libération du camp (avril 1945). (00.14.06) Le transfert vers un autre camp la fuite des soldats nazis longue marche jusqu'à la frontière danoise (00.13.06) soins apportés par les Danois et transfert dans un hôpital à Malmö (Suède) profonde gratitude envers la Suède (00.17.05) retour en France en mai 1945 sa présence au défilé du 14 juillet 1945.

(00.17.38) Transition avec le témoignage suivant : le Chant des Partisans.

INDEXATION :
Indexation matière : Guerre 1939-1945 ; Résistance ; Déporté
Indexation typologie : Document sonore

Audiovisuel
1 vue Témoignage de Odette Capion-Branger; présenté et enregistré par Suzanne Houlès. - Congrés de l'Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC) à Sète, 1984. 154 PRI 5
(1 vue)