Espace personnel

Notice descriptive

  • Fonds des familles Ginestet et Roux de Puivert (1281-2014)
    • Famille Ginestet
      • Titres familiaux
203 J 11 Titres. - Succession Rouch d'Arnoye : mémoires, factums, généalogies - transaction et arrêt du parlement (4 mai 1765).
CONTENU ET STRUCTURE :
Présentation du contenu :

Instance entre Joseph-Henri-Constance Delort, marquis de Sérignan, et Joseph-Xavier Espic de Ginestet, conseiller au parlement de Toulouse, sur la dévolution des biens de Gabriel Derouch d'Arnoye et Antoinette de Graves, lesquels laissèrent survivants :

- quatre fils : Marc-Antoine (décédé en 1685), Henri-Pierre (décédé sans postérité en 1718), Pierre-Saint-Marcel, absent et dément (décédé le 28 janvier 1730) et enfin Henri d'Arnoye, abbé de Poussan et prieur de la Flèche, qui avait eu jouissance de tous les biens de la famille (décédé en 1725), en ayant par ses dernières dispositions fait partition des biens entre les héritiers de ses soeurs ;

- et deux filles : Marie-Antoinette, décédée avant ses frères, mariée à Thomas Roux d'Arnoye, sieur d'Avène, décédée laissant une fille Antoinette, mariée à Henri Delort, marquis de Sérignan, et Marie-Gabrielle (décédée le 24 mars 1737), alors veuve de Jacques-Xavier de Gep, seigneur de Ginestet, laissant elle-même pour filles, Antoinette, décédée sans enfants de son mariage avec François de Forès, et Marguerite, première épouse de Pierre Espic, décédée le 24 février 1721, d'où Joseph-Xavier Espic, seigneur de Ginestet.

La dévolution des héritages Derouch d'Arnoye est frappée de substitutions anciennes au profit des mâles.

Biens consistants en Perdiguier et dépendances 100 000 livres.

Poussan 50 000 livres.

La co-seigneurie d'Avène 15 000 livres.

La seigneurie de Lieuran 18 000 livres.

Un hôtel à Béziers 9 000 livres.

Le champ olivette de Galgailhe 8 000 livres.

Maraussan 800 livres.

Creuzi 1200 livres soit 202 000 livres.


Pour aller plus loin

Les formulaires de recherche :