Espace personnel

Notice descriptive

  • Fonds des familles Ginestet et Roux de Puivert (1281-2014)
    • Famille Ginestet
      • Généalogies, preuves et état civil
203 J 6 Testaments. 1439-1903
CONTENU ET STRUCTURE :
Présentation du contenu :

- Testament de Jacques de Gep, écuyer de Béziers, fils de feu Folcrand de Gep, jadis feudataire du lieu de Bassan, près de Béziers ; légats faits à dame Agnès, sa soeur, femme de messire Bertrand de Fons, pour l'édification d'une nouvelle sépulture et à Jeanne, Miracle, Agnès et Mirabelle, ses filles ; son héritier universel est Guillaume son fils ; Jean de Portes, notaire (11 mai 1439, copie XVIIe siècle).

- Testament d'honnête femme Madeleine, fille de feu Pierre Peyron, bourgeois de Béziers, et femme de Jacques Sabatier ; légat à son frère Alexis Peyron ; son héritière universelle est Jeanne Perchasse, fille de feu Guigon et femme d'Honorat Sabatier : acte sur parchemin (17 avril 1510).

- Testament de Petiore, alias Gratian Arnoye, professeur ès lois, seigneur d'Arnoye et Avène, juge du monastier Saint-Jacques, en faveur de Nicolas de Gep, vicaire de l'évêque de Béziers, et Guilhem de Gep, son frère (18 décembre 1528).

- Testament de Mondette de Lhermite, veuve de Bernard de Becardit, sieur de la Tour ; légats à sa fille Delphine de Becardit, veuve de Jacques Bachelier, docteur et avocat de Béziers, à Mondette et Delphine, filles de feu Fulcrand de Becardit, son fils, et de Françoise de Lauret, fille de Jean Lauret ; son héritier universel est Gabriel de Bécardit, fils dudit feu Fulcrand ; Antoine Calmette, notaire (30 mai 1576).

- Testament de Jeanne de Nicholay, femme de Gabriel de Bonnet, viguier pour le roi des ville et viguerie de Béziers ; elle confirme la donation faite à ses deux petits-fils, Jacques et Pierre de Gep, fils d'Antoine et de Diane de Bonnet, sa fille : elle donne à chacun 2000 livres, mais s'ils se font jésuites ou appartiennent à un autre ordre, elle substitue la donation au profit de maitre Pierre de Nicolay, conseiller au présidial de Béziers, son neveu, mais confirme la chaîne d'or donnée audit Jacques de Gep, à Gabriel Bonnet, serviteur de sa maison 150 livres, héritier son mari ; Raimond de Fonteneto, notaire (21 mai 1607).

- Testament d'Antoine de Gep, sieur de Sauvian ; sépulture en l'église Sainte-Madeleine de Béziers, légats à révérend père Raimond de Gep (de la compagnie de Jésus), son fils et de feu Claire de Saussan, sa première femme, d'une soutane et un manteau de serge à la prochaine fois qu'il viendra en cette ville, à Pierre de Gep, autre fils et de feue Diane de Bonnet, novice au monastier de Notre-Dame de Cassan, même légat et 500 livres s'il ne veut faire profession de religieux, à Marquès, Eléonore, Anne, Antoinette et Gabriel, ses autres enfants, et de Catherine de Moret, sa troisième épouse, héritiers de la troisième partie de ses biens, Jacques de Gep, sieur de Ginestet, son fils et de feue Diane de Bonnet et du restant demoiselle Catherine de Moret, sa femme ; Bel, notaire (10 septembre 1620) ; codicille le 13 septembre suivant.

- Jacques de Gep, sieur de Ginestet, maréchal des camps et armées du roi, confirme les dons à son fils Guillaume, marié en Champagne, de 9000 livres, à Marquès, autre fils chevalier de Malte, 3000 livres, à Antoinette, sa fille religieuse, professe au couvent de Notre-Dame de Béziers, à Claire, autre fille, laquelle a pris le petit habit au couvent de Sainte-Claire, à Gabriel, son fils, 5000 livres, à Jeanne, autre fille, idem ; ses héritiers sont son fils aîné Pierre, auquel il confirme la donation de la moitié de ses biens lors de son mariage avec feu Marie de Rouch et l'autre moitié son épouse, Jeanne Delort de Sérignan (25 janvier 1656).

- Testament de Jacques de Gep, sieur de Ginestet (20 novembre 1662).

- Testament de Gabriel de Rouch d'Arnoye, seigneur de Perdiguier, en faveur de dame Marie-Antoinette de Graves, son épouse, à charge de rendre des biens à Marc Antoine, leur fils aîné, et légats à leurs autres enfants (14 juillet 1670) : 2 exemplaires.

- Testament et codicille de Marie-Antoinette de Graves, veuve de Gabriel d'Arnoye, seigneur de Perdiguier et autres places, faits les 25 avril 1671 et 8 mars 1691, et cachetés des armes du feu sieur d'Arnoye, son mari, et ouverts à Béziers en sa maison ; elle fait des légats en faveur de son fils aîné, Marc-Antoine Darnoye, avec substitutions en faveur de ses puinés Henri-Pierre, puis Pierre et Saint-Marcel, ses autres fils, et de ses filles, Marie-Antoinette et Marie-Gabrielle, et à défaut de ses enfants, à Henri de Graves, seigneur de Villefarcoy, son frère, grand maître de la garde robe du duc d'Orléans ; Fulcrand Amiel, notaire (25 avril 1671 et 8 mars 1691, copie du 4 décembre 1725).

- Testament de Gabriel de Gept, sieur de Fontanès, en faveur de son neveu Gabriel de Gept, fils de Jacques de Gept, sieur de Ginestet, clos à Béziers et souscrit le 27 juin 1679 ; Michel Hérail, notaire (27 juin 1679) : 2 exemplaires.

- Ouverture du testament clos fait par Pierre de Gept, sieur de Ginestet et Liron, fait le 18 mars 1688, souscrit le 26 suivant, à la requête de dame Marguerite de Sartre, sa veuve, laissant Jacques Xavier, fils aîné, Jeanne, fille mariée à Pierre Louis, sieur du Cros, de Castres, Marie, religieuse professe au couvent Notre-Dame de Béziers, Gabriel Ignace, en service sur les vaisseaux du roi, Hyacinthe, prébandier en l'église cathédrale de Béziers, Jacques et Constance, et son épouse héritière ; Thomas Bourguès, notaire (4 février 1690).

- Testament olographe de Gabriel de Gept, sieur de Ginestet, mari de Marie de Saint-Jean de Mousselens, usufruitière en faveur de Jacques Xavier de Gept de Ginestet, son neveu, souscrit le 22 mai 1699 devant Jacques Calvet, notaire, contrôlé le 6 juin suivant (22 mai 1699).

- Testament de Claire de Ginestet, épouse de noble Jean de Cabrerolles de Valat, sieur de Poussan ; légats à sa fille Marie de Vallat, religieuse ursuline, à Gabriel de Valat, fils cadet ; son héritier universel est son fils aîné, Pierre de Valat de Cabrerolles ; Jacques Calvet, notaire (28 avril 1701).

- Testament de dame Marguerite de Sartre, veuve de Pierre de Gep de Ginestet. - Ouverture du testament le 29 août 1708, après son décès survenu le veille, à la requête de Gabriel Ignace de Gep de Ginestet, d'Aymar Hyacinthe de Gep de Ginestet, prêtre et prébendier en la cathédrale Saint-Nazaire de Béziers, faisant pour Jacques de Ginestet, leur frère, officier sur les vaisseaux du roi ; dispositions closes souscrites le 2 mars 1706 ; testament par lequel elle confirme des donations faites à son fils aîné, Jacques Xavier de Gep de Ginestet, lors de son mariage le 12 décembre 1699, et légats à Jeanne de Gep de Ginestet, sa fille, lors de son mariage avec Jean-Paul de Cassan, Marie de Gep de Ginestet, religieuse au couvent de Notre-Dame, et à ses autres fils précités (1er mars 1706).

- Testament de Marie-Antoinette de Gep de Ginestet, épouse de François de Forez, ancien capitaine d'infanterie, en faveur de Jacques Xavier de Gep de Ginestet de Liron, son neveu, pour en jouir dès le décès de son époux, auquel substitue Jacques Joseph Delors, marquis de Sérignan, son cousin, clos, copie partielle (sans date).

- Insinuation du testament de Gabriel de Rouch d'Arnoye, seigneur de Perdiguier, fait le 14 juillet 1670 en la cour du sénéchal de Béziers (27 novembre 1725).

- Insinuation des testament et codicille de Marie-Antoinette de Graves, veuve de Gabriel d'Arnoye, en la cour du sénéchal de Béziers (17 février 1729).

- Copie du testament de Pierre Espic de Liron, seigneur de Ginestet, conseiller du roi en ses conseils, président de la cour des comptes, aides et finances de Montpellier, olographe, souscrit à Toulouse le 2 juin 1747, en faveur de Joseph Xavier Espic de Ginestet, son fils aîné, auquel il donne ses domaines de Ginestet, Colombier et la Gourgasse, à Marie-Claire Espic de Liron, sa fille novice religieuse carmélite, Pierre Jean Joseph, Catherine Rose, Jean-François et de son épouse en secondes noces, Marie de Fizes, héritière avec substitutions et faction d'inventaire, souscrit le 21 suivant et ouvert le 21 août 1761 (2 juin 1747, copie 21 août 1761).

- Testament cousu et clos de cachets cire rouge de Joseph Xavier Espic de Ginestet, conseiller au parlement, en faveur de Joseph Marie Antoine François Espic de Ginestet, son fils, conseiller au parlement de Toulouse, souscrit le 7 janvier 1788 ; Farguès, notaire (7 janvier 1788).

- Testament de Jean-Baptiste François de Paule "Emilien" Espic de Ginestet, conseiller à la Cour royale de Montpellier (10 août 1834).

- Codicille de madame de Lavolvène, née de la Bastide, portant sur les attributions mobilières, fait à Leyraguet (10 octobre 1861).

- Testament de Prosper de Ginestet, en faveur de son neveu et filleul Marie Joseph Jacques François (dit Franck) de Ginestet en date du 1er septembre 1859 ; dépôt judiciaire en l'étude de maître Angot, notaire à Paris (19 décembre 1860).

- Testament olographe sur papier libre du comte François de Ginestet, fait au château de Ginestet, avec ses annexes (5 juin 1902) ; testament en faveur de ses fils François aîné, préciputaire du tiers de ses biens hors part, et Germain ; ouvert par le président du tribunal de Béziers le 31 janvier 1903 et enregistré le 5 février suivant.


Pour aller plus loin

Les formulaires de recherche :