Espace personnel

Imprimer cette page

Clergé régulier (787-1794)Nombre de notices : 2231

-+
  • Répertoire méthodique de la série H

  • Par Annette Philippe, Isabelle Bonnot et Liberto Valls (1994), augmenté par Monique Théron-Navatel (2000), revu et complété par Rafaël Hyacinthe et Damien Vaisse (2008-2013), Julien Duvaux (2018)

  • Archives départementales de l'Hérault

  • Montpellier - 2018

  • contexte :

  • Nom du producteur

    Clergé régulier

  • Présentation du producteur

    La série H regroupe les archives du clergé régulier, c'est-à-dire des communautés religieuses vivant sous une règle, hors du siècle. Elle concerne à la fois les abbayes, les couvents, ainsi que les commanderies d'ordres militaires et hospitaliers des cinq évêchés ayant eu leur siège dans l'actuel département de l'Hérault, reflétant les mouvements religieux successifs qui ont marqué le territoire du Moyen Âge jusqu'à la Révolution française. Abbayes bénédictines célèbres (telles Aniane, Saint-Guilhem-le-Désert), communautés cisterciennes (Valmagne, Le Vignogoul), frères mendiants, ordres militaires et hospitaliers issus des croisades... les formes institutionelles ne cessèrent de s'adapter aux évolutions réligieuses, sociales et économiques. La Réforme catholique produisit des ordres réformés (Carmes, Récollets, Jésuites, Visitandines et Ursulines) davantages ancrés dans le siècle. ...  

  • Historique de la conservation

    La série H conserve assez peu d'éléments du Moyen Age. Les pertes ont en effet été considérables : certains établissements ne sont représentés que par quelques épaves ayant survécu aux guerres de Religion, puis à la Révolution. Entre 1561 et 1598, et parfois jusqu'en 1622, de nombreux établissements religieux catholiques furent pillés et incendiés : leurs archives furent dispersées, voire détruites. Exceptionnellement les religieux purent emporter quelques documents, parmi ceux qui leur semblaient les plus précieux. La paix revenue, ces établissements s'évertuèrent, avec combien de difficultés, à reconstituer leurs fonds perdus sous forme d'extraits ou de copies.

    C'est par le décret du 2 novembre 1789 que les biens du clergé furent nationalisés et conséquemment les papiers de tous les établissements religieux saisis. Dans un premier temps les archives du clergé régulier furent rassemblés dans les greffes des districts de Montpellier, Béziers, Lodève et Saint-Pons (loi du 5 novembre 1790, titre 3, article 9 fixant que les papiers des communautés religieuses devront être versés aux districts ; des arrêtés des districts reprirent ces dispositions, notamment pour les particuliers qui pouvaient détenir des papiers des communautés religieuses). Avec la suppression des districts en l'an IV, ces fonds devaient être concentrés au chef-lieu du département. Un examen attentif de la constitution de certains fonds fait apparaître que la saisie des archives des communautés religieuses fut diversement appliquée. Parfois les administrateurs des districts n'emportèrent que la partie des archives qu'ils jugeaient utile pour la gestion puis pour la liquidation des biens saisis, laissant le reste sur place, sans plus s'en soucier. D'autre part des quantités importantes de papiers des administrations de district furent vendues au poids à des marchands droguistes comme 'vieux papiers inutiles' (voir ainsi 1 Q 111, district de Montpellier, brumaire an VII : 'vente des vieux papiers provenant du ci-devant contrôle '. Ainsi, on a la certitude qu'une partie des papiers de la 'Propagande' (Congrégation de l'exaltation de la croix pour la propagation de la foi ) de Montpellier a été vendue au poids. Ceci sans parler des réquisitions de parchemins pour la fabrication des gargousses d'artillerie. On ne sait pas, non plus, dans quelles conditions s'est fait le transfert des archives des anciens districts jusqu'au chef-lieu du département. Le 'Tableau général numérique par fonds des archives départementales antérieures à 1790', de 1848, laisse apparaître que les archives ecclésiastiques des arrondissements correspondant aux anciens districts de Saint-Pons et Lodève n'étaient pas encore versées à cette date. Seuls y figurent les fonds des abbayes et prieurés des arrondissements de Béziers et Montpellier. En revanche, une étude approfondie du recensement des fonds ecclésiastiques fait dans l'État général par fonds des Archives départementales de 1903, montre qu'à cette date les papiers provenant des communautés religieuses se trouvent rassemblés dans leur totalité en un lieu unique. Certains couvents ne sont pas mentionnés, mais la quantité des documents les concernant, retrouvés postérieurement lors des classements, n'est pas significative. ...  

  • Modalités d’entrées

    Saisies révolutionnaires

    5 H 57 : réintégration François Martin (2002).

    5 H 58 : réintégration François de Cabissole (entrée n° 6340, 31 mars 2017).

  • Contenu et structure :

  • Présentation du contenu

    Malgré les pertes importantes qu'elle a subi, la série H des archives départementales de l'Hérault garde sa place parmi les grandes séries de ce dépôt. C'est dans cette série que l'on trouve les documents les plus anciens et plusieurs cartulaires essentiels pour l'histoire du Languedoc, en particulier ceux des abbayes du Saint-Sauveur d'Aniane, de Gellone (Saint-Guilhem-le-Désert) ou encore de Valmagne. Une mention spéciale doit être aussi faite au fonds du 'Grand et Petit Saint-Jean', commanderie des hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem de Montpellier, que d'heureuses circonstances firent transférer en 1790 d'Arles, maison mère de la commanderie, à Montpellier. Ceci pour l'histoire médiévale. Mais l'importance des fonds du clergé régulier se révèle aussi, à travers le vaste mouvement de la Contre-Réforme, pour l'histoire politique, sociale, artistique des principales villes de notre département au XVIIe et au début du XVIIIe siècles. La reconstruction d'anciens couvents ou l'implantation de nouveaux ordres monastiques a profondément marqué l'aspect de ces cités et largement influencé le comportement de leurs populations. ...  

  • Accroissement

    Série close

  • Mode de classement

    La série H se divise en deux parties : ordres religieux d'hommes puis de femmes. Elle compte en tout 74 sous-séries, classées selon les différents ordres et mouvances religieuses. Une sous-série a été ouverte pour chaque couvent. L'ordre de ces sous-séries est celui, traditionnel, des ordres monastiques suivant leur ancienneté, les commanderies d'ordres militaires et hospitaliers étant placées en fin.

    ORDRE RELIGIEUX D'HOMMES : 1 H-56 H

    Bénédictins : 1 H-8 H

    Cisterciens : 9 H

    Chanoines réguliers : 10 H-11 H

    Chanoines de Saint-Ruf : 12 H

    Chanoines de Prémontré : 13 H

    Cordeliers : 14 H-17 H

    Capucins : 18 H-22 H

    Récollets : 23 H-28 H

    Tiers Ordres : 29 H-3 0H

    Minimes : 31 H

    Carmes : 32 H-35 H

    Carmes déchaux : 36 H

    Dominicains : 37 H-38 H

    Ermites de Saint-Augustin : 39 H-41 H

    Jésuites : 42 H-43 H

    Oratoriens : 44 H-46 H

    Lazaristes : 47 H

    Oeuvre de la Propagation de la Foi : 48 H

    Trinitaires : 49 H

     ...  

  • Conditions d’accès et d’utilisation :

  • Modalités d’accès

    Librement communicable, sauf restrictions liées à l'état matériel des documents

  • Langue

    Latin, français, occitan

  • Sources complémentaires :

  • Informations sur les copies

    Le cartulaire de Valmagne est consultable en ligne (lien depuis les cotes 9 H 37-38)

  • Bibliographie

    AIGREFEUILLE (Charles d'), Histoire de la ville de Montpellier, depuis son origine jusqu'à notre temps, nouvelle édition, Montpellier, Coulet, 1875, 4 vol.

    APPOLIS (Émile), Manuel des études héraultaise, Valence, Imprimeries réunies, 1943.

    BEAUNIER (dom), BESSE (dom J.M.), Abbayes et prieurés de l'ancienne France, tome quatrième : provinces écclésiastiques d'Alby, de Narbonne et de Toulouse, Paris, Jouve, 1911, 378 p.

    BONNET (Émile), Bibliographie du diocèse de Montpellier, anciens diocèses de Maguelone, Montpellier, Béziers, Agde, Lodève et Saint-Pons-de-Thomières, Montpellier, impr. Firmin et Montané, 1900, 146 p.

    Cahiers de Fanjeaux, Toulouse, Privat, annuel, depuis 1965. Voir les Tables et index généraux des Cahiers 1 à 25, Toulouse, Privat, 1991, 425 p. (Cahiers de Fanjeaux, 25 bis).

    CHOLVY (Gérard) (dir.), Le diocèse de Montpellier, Paris, Beauchesne, 1976, 336 p. (Histoire des diocèses de France, 4)

    COTTINEAU (dom L.H.), Répertoire topo-bibliographique des abbayes et prieurés, Mâcon, Protat frères, 1938, deux vol. 3488 p.

    DEVIC (dom Cl.), VAISSETTE (dom J.), Histoire générale de Languedoc, Toulouse, Privat, 1892, 15 vol.

    EMERY (Richard W.), The friars in medieval France. A catalogue of French mendicant convents (1200-1550), New-York - London, Colombia university press, 1962.

    GALLIX (Maurice), La vente des biens nationaux dans le district Montpellier-Lodève, Montpellier, Imprimerie du Paysan du Midi, 1951, 158 p.

    GERMAIN (A), Histoire de la commune de Montpellier, Montpellier, Martel ainé, 1851, 3 vol..

    GUIRAUD (Louise), Étude sur la Réforme à Montpellier, Montpellier, Imprimerie veuve Valat, 1918, 2 vol..

    GUIRAUD (Louise), La paroisse Saint-Denis de Montpellier. Saint-Denis de Montpelliéret, Saint-Denis aux faubourgs, la paroisse actuelle, Montpellier, librairie Calas, 1887, XII-321 p.

    GUIRAUD (Louise), 'Recherches topographiques sur Montpellier au Moyen-Age' dans Bulletin de la Société archéologique de Montpellier, 2eme série, t. I, 1899, p.89-336.

    HAMLIN (Franck R.), Les noms de lieux du département de l'Hérault. Nouveau dictionnaire topographique et étymologique, Nîmes, Lacour, 1988, 435 p.

    ISTITUTO STORICO ITALIANO PER IL MEDIO EVO, Repertorium fontium historiae medii aevi, Rome, Eredi, 1962, 819 p.

    Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France. Région Langedoc-Roussillon, Montpellier : la ville médiévale, par Ghislaine Fabre et Thierry Lochard, Paris, Imprimerie nationale, 1992, 312 p. (Études du patrimoine)

    Montpellier, 1000 ans d'histoire (985-1985) - dossier pédagogique en supplément du Midi Libre, Montpellier, 1984.

    OURY (dom Guy Marie), Dictionnaire des ordres religieux et des familles spirituelles, Chambray-lès-Tours, CLD, 1988, 282 p.

    PORAS (Dom Grégoire), Répertoire topo-bibliographique des abbayes et prieurés, supplément, Mâcon, Protat frères, 1970, 361 p.

    POTTHAST (August), Wegweiser durch die Geschichtswerke des europäischen Mittelalters bis 1500, Berlin, W. Weber, 1896, 1749 p.

     ...