Espace personnel

Imprimer cette page

Fonds Joseph Lanet (1909-2009)Nombre de notices : 38

-+
  • Répertoire méthodique de la sous-série 177 J

  • Julien Duvaux, attaché de conservation du patrimoine ; sous la direction de Sylvie Desachy, directrice des Archives départementales

  • Archives départementales de l'Hérault

  • Montpellier - 2010, 2016

  • Contexte :

  • Nom du producteur

    Joseph Lanet (1912-1974), responsable Armée secrète de la sous-région R 3-2, homme politique

  • Présentation du producteur

    Joseph Pierre Lanet est né le 20 décembre 1912 à Puisserguier (Hérault), fils de Joseph Lanet, 'marchand de nouveautés' à Puisserguier, et de Lucie Bonnafous. Il effectue des études primaires dans son village natal, puis des études secondaires au collège privé Saint-Benoît d'Ardouane (Riols). Après le baccalauréat, il poursuit des études de droit à la Faculté de Montpellier. Le 8 janvier 1936, après avoir accompli son service militaire, il épouse à Perpignan (Pyrénées-Orientales) Raymonde Roger-de Battisti (1911-2006), qu'il a rencontrée lors de ses études supérieures.

    Joseph Lanet devient agent général d'assurances à Béziers, 22 allées Paul Riquet, où le jeune couple s'installe.

    Le 26 août 1939, rappelé à l'activité sous les drapeaux comme brigadier-chef, Joseph Lanet rejoint son centre de mobilisation à Saint-Laurent-du-Var (Var) où il est affecté au 94e Régiment d'Artillerie de Montagne (94e RAM).

    Joseph Lanet participe ensuite à la campagne de France en mai-juin 1940 et est fait prisonnier le 8 juin 1940, près de Breteuil dans l'Oise à cent kilomètres au nord de Paris. Il est alors interné au stalag XB (Sandbostel), puis rapatrié sanitaire en France le 15 mai 1941 après 9 mois et 9 jours de captivité. Démobilisé à Montpellier le 1er avril 1941, il rentre à Béziers et reprend son cabinet d'assurances.

    En février 1942, Pierre Malafosse, avocat à Béziers et condisciple de faculté, propose à Joseph Lanet de participer à l'organisation de la Résistance à Béziers. Joseph Lanet est rapidement intégré au mouvement 'Combat' et organise l'Armée secrète, devenant en 1943 chef de la sous-région R 3-2 (Béziers, Sète, Saint-Pons-de-Thomières, Bédarieux, Narbonne), puis exerçant en 1944 les fonctions de chef départemental de l'Armée secrète et du directoire des MUR (Mouvements Unis de la Résistance) pour l'Hérault.

    En août 1944, Joseph Lanet est membre du Comité de Libération de Béziers, puis au printemps 1945, après les premières élections libres, il est élu conseiller municipal et 2e adjoint au maire de Béziers. Parallèlement à sa carrière politique, Joseph Lanet, président de la section départementale du MLN (Mouvement de Libération Nationale), prend la direction des journaux 'Béziers Libre' en 1944, puis 'Béziers républicain' en 1944-1945.

    En 1946, il est l'un des fondateurs, aux côtés de François Mitterrand, de l'Union Démocratique et Socialiste de la Résistance (UDSR), dont il est secrétaire général jusqu'en 1951. Joseph Lanet est élu député de la Seine aux élections législatives du 17 juin 1951.

    Le 19 juin 1954, Joseph Lanet est appelé par le Président du conseil, Pierre Mendès-France, comme Secrétaire d'État à l'enseignement technique dans son gouvernement. Après le renversement de Pierre Mendès-France, Joseph Lanet est de retour à l'Assemblée nationale en février 1955 pour seulement quelques mois, car il n'est pas réélu le 2 janvier 1956.

    Il fonde alors avec Bernard Lafay, le 'Centre Républicain', dont il est secrétaire général, tout en demeurant président de l'importante fédération UDSR de la Seine. Le 8 juin 1958, les élections au Conseil de la République l'élisent sénateur de la Seine sur une liste présentée par le 'Centre républicain'. Au Sénat, il s'inscrit comme membre apparenté au groupe de la gauche démocratique et est nommé membre de la commission des affaires étrangères. Il quitte le Sénat le 26 avril 1959 puis retrouve son mandat au Sénat d'avril 1967 à septembre 1968 à la suite de l'élection de Bernard Lafay comme député de Paris. Joseph Lanet ne se représente pas en 1968 et continue parallèlement à exercer les fonctions d'administrateur de sociétés.

    En 1970, il fonde avec Edgar Faure à l'Assemblée nationale le 'Nouveau Contrat Social', groupe de réflexion politique, dont il devient le secrétaire général.

    Le 16 septembre 1973, en voyage officiel au Mexique, Joseph Lanet est victime d'une crise cardiaque à la descente de l'avion. Hospitalisé sur place, il est rapatrié à Paris. C'est à cette période qu'il se remet activement à la rédaction de ses mémoires de guerre sur la Résistance, pour lesquelles il a contacté depuis 1969 ses anciens compagnons de clandestinité.

    Nommé au Conseil économique et social le 28 août 1974, il n'occupe ce poste que 5 jours et décède brutalement à Rivesaltes (Pyrénées-Orientales), chez son beau-frère, le 6 septembre 1974.

    Joseph Lanet était chevalier de la Légion d'honneur (20 mai 1947) et avait reçu la Croix de Guerre 1939-1945 avec palmes ainsi que la Médaille de la Résistance avec rosette (3 août 1946). ...  

  • Modalités d’entrées

    - 177 J 1-27 : dépôt Guy Roger (entrée n° 4361, 1er octobre 2009) pour l'essentiel du fonds.

    - 177 J 21, 24, 27 (partiellement) : don Bernard Régnier-Lanet (entrée n° 4552, 19 août 2010) pour la photocopie du discours de démission de Joseph Lanet de son poste de Secrétaire général de l'UDSR en 1951 (177 J 21), photocopie du compte-rendu de mandat parlementaire de Joseph Lanet en 1955 (177 J 24), reproduction d'une photographie de Joseph Lanet, père de Joseph Lanet (177 J 27).

    - 177 J 7 (partiellement) : don Francis Jouvin (entrée n° 4568, 27 septembre 2010) pour le sauf-conduit original ayant servi pour le camion gazogène qui a permis le transport clandestin d'armes et explosifs de Saint-Gaudens à Béziers destiné au secteur Armée secrète de Béziers (24 novembre 1943, 177 J 7) et les directives dactylographiées pour la réalisation des coupures de voies ferrées du Plan Vert en R 3-2 et plans originaux localisant les coupures n° 214, 221, 222, 224 et 225 à effectuer le Jour J .

    - 177 J 6 (partiellement), 28-32 : don Amélie Jouvin, petite-fille de Francis Jouvin (entrée n° 5555, 13 septembre 2013) pour le fragment d'agenda personnel (19 mai - 22 juin 1944, 177 J 6) et pour les articles 177 J 28-32. ...  

  • Contenu et structure :

  • Présentation du contenu

    Le fonds Joseph Lanet est structuré en cinq parties : dossier personnel de Joseph Lanet (177 J 1-4), guerre 1939-1945 (177 J 5-9, 13-19, 29-32), rédaction des Mémoires de Résistance (177 J 10-12, 28), carrière politique (177 J 20-26), recherches de Guy Roger sur son grand-oncle Joseph Lanet (177 J 27).

    Le dossier personnel de Joseph Lanet est formé de 4 articles. Le dossier individuel (177 J 1) rassemble des pièces d'état civil, des reproductions de cartes d'identité et de photographies ainsi que des pensées et réflexions de Joseph Lanet sur la vie et la mort, rédigées peu après son infarctus de 1973 (177 J 1). La scolarité de Joseph Lanet à Puisserguier (1921), puis au petit séminaire Saint-Benoît d'Ardouane (1924-1929), peut être étudiée grâce à un livret scolaire, des cahiers de cours et compositions (177 J 2). Le dossier militaire, constitué d'un livret militaire, d'états de service, d'attestations et certificats, d'une reproduction du décret de nomination de chevalier de la Légion d'honneur permet de reconstituer la carrière militaire de Joseph Lanet, de 1934 à 1962, et de fournir des informations sur l'homologation de son action dans la Résistance (177 J 3). Enfin, les activités professionnelles (gestion d'un portefeuille d'assurance, patron de presse, parlementaire...) et la retraite sont évoquées par le dernier article de cette première partie (177 J 4).

    La guerre 1939-1945 - formant le deuxième ensemble du fonds - réunit 16 articles (177 J 5-9, 13-19, 29-32) et constitue la partie majeure du fonds Joseph Lanet. La campagne de juin 1940 est évoquée par le 'Journal d'un captif', qui réunit les souvenirs de Joseph Lanet sur sa campagne militaire de juin 1940 et les premiers temps de sa captivité (177 J 5). Ce document, conservé sous sa forme manuscrite et sous une forme dactylographiée par Guy Roger, petit-neveu de Joseph Lanet, semble avoir été rédigé dans les années 1942-1945 et renseigne particulièrement bien l'Historien sur l'état d'esprit des combattants français de juin 1940. L'article 177 J 6 rassemble des souvenirs personnels épars de Joseph Lanet sur la période de guerre (carte du Front de l'Est, agendas personnels de 1943 et 1944...). L'organisation de la Résistance armée et la structuration des secteurs et sous-secteurs de l'Armée secrète (AS) dans le Biterrois, les Hauts-cantons et le Narbonnais - tâche clandestine incombant en 1942-1944 à Joseph Lanet - est évoquée par un ensemble exceptionnellement rare de 71 documents originaux conservés dans les articles 177 J 7 et 32 (l'intégralité des pièces a été décrite). Il s'agit essentiellement de circulaires et notes clandestines de l'Armée secrète (AS), des Mouvements unis de la Résistance (MUR) et du Mouvement de Libération nationale (MLN). Parmi ces documents particulièrement rares (la clandestinité imposait aux Résistants de conserver peu de documents écrits risquant de les compromettre en cas d'arrestation), certains documents peuvent être signalés telles les premières circulaires de présentation de l'AS en 1942, le plan de la ville de Béziers où ont été délimités, de la main de Joseph Lanet, les secteurs urbains de l'AS , un rapport de Jean Girvès, alias Latourette, sur l'organisation des sous-secteurs d'Agde, Sérignan, Valras et Vias (décembre 1943), un compte-rendu de formation et d'activités du secteur de Narbonne , les consignes d'application du Plan Vert et les plans des coupures à effectuer sur les voies ferrées en R 3-2 (février 1944), des états du matériel explosif et des armes reçus lors de parachutages (mars 1944) ou entreposés dans des dépôts clandestins à Béziers (décembre 1943) et à Hérépian (mars 1944). L'article 177 J 31 réunit des circulaires et instructions pour l'organisation du Plan vert ainsi qu'un inventaire manuscrit du dépôt d'armes et explosifs de Béziers. L'article 177 J 8, quant à lui, rassemble un lot de faux-papiers vierges et remplis en partie (cartes d'identité, d'alimentation, certificats de travail, certificats médicaux...). Les rapports sur les forces politiques dans plusieurs communes du Biterrois (Colombières-sur-Orb, Colombiers, Laurens, Lunas, Mons-la-Trivalle, Montagnac, Murviel-lès-Béziers, Olargues, Olonzac, Pézenas, Roujan, Saint-Chinian, Saint-Gervais, Saint-Pons-de-Thomières, La Salvetat-sur-Agoût, Sauvian, Servian, Thézan-lès-Béziers, Valras-Plage), datant de 1943-1944 et conservés sous la cote 177 J 9, illustrent l'une des tâches incombant aux forces de la Résistance pour reconstruire la France d'après-guerre : celle de préparer la future épuration du personnel politique. Chaque rapport fournit en effet un état des lieux politique des communes avant 1940 et en 1943-1944. Sous la cote 177 J 29, est conservé un ensemble remarquable de documents comportant des signalements et informations sur les collaborateurs et agents au service de la Gestapo dans l'Hérault, recueillis et diffusés par les services de renseignement de la Résistance. Le dossier relatif à l'incendie par les Allemands, dans la nuit du 7 au 8 juin 1944, de la plâtrière de Creissan - propriété de Roger Carrière, cousin de la famille Lanet - , où s'était réfugié Joseph Lanet constitue l'article 177 J 14. Le procès-verbal original de la séance constitutive du Comité de Libération de Saint-Pons-de-Thomières (11 août 1944) est conservé sous la cote 177 J 14 . L'article suivant (177 J 15) concerne le Comité de Libération de Béziers dont Joseph Lanet est membre : il rassemble, outre une liste nominative de membres, les procès-verbaux des premières séances tenues après la libération de la cité du 26 au 31 août 1944 ainsi que la correspondance passive reçue par Joseph Lanet. Après la Libération de Béziers, Joseph Lanet devient directeur de publication du quotidien 'Béziers Libre', organe officiel du Comité de Libération, qui prend le titre de 'Béziers républicain' en décembre 1944. Une collection de 'Béziers libre' (n° 3, 5, 7-15 du 9 septembre au 2 décembre 1944) est conservée sous la cote 177 J 16 ; une collection de 'Béziers républicain' (n° 1-53 du 16 décembre 1944 au 30 décembre 1945) est conservée sous la cote 177 J 17 . En 1944, Joseph Lanet assure aussi la direction de la section départementale de l'Hérault du Mouvement de Libération Nationale. Ses archives sont réunies dans les articles 177 J 18-19. La consultation de l'article 177 J 19, évoquant la collaboration, la délation sous l'occupation et l'épuration, est soumis à autorisation du déposant jusqu'en 2021.

    La rédaction des Mémoires de Résistance par Joseph Lanet peut être étudiée grâce à la troisième partie du fonds (177 J 10-12, 28) ; les 4 articles 177 J 10-12 et 28  ...  

  • Mode de classement

    DOSSIER PERSONNEL DE JOSEPH LANET (1912-1974) (1909-1974) : 177 J 1-4.

    GUERRE 1939-1945 (1941-2009) : 177 J 5-9, 13-19, 29-32.

    REDACTION DES MEMOIRES DE RESISTANCE (1969-1974) : 177 J 10-12, 28

    CARRIERE POLITIQUE (1943-2009) : 177 J 20-26.

    RECHERCHES DE GUY ROGER, SUR SON GRAND-ONCLE JOSEPH LANET (2006-2009) : 177 J 27.

  • Conditions d’accès et d’utilisation :

  • Modalités d’accès

    Communication libre pour les articles 177 J 1-18, 20-32.

    Communication soumise à autorisation du déposant jusqu'en 2021 pour l'article 177 J 19.

  • Sources complémentaires :

  • Informations sur les copies

    Les articles 177 J 7, 14, 16-17 et 32 ont été intégralement numérisés et sont consultables en ligne.

    L'article 177 J 15 a été partiellement numérisé : ne sont consultables en ligne que les procès-verbaux de séance du Comité de Libération de Béziers (26-31 août 1944).

  • Sources complémentaires extérieures

    Sous-série 1 J :

    1 J 1472. 'Avoir 20 ans en 40' : souvenirs de Résistance et de déportation couvrant la période 1940-1945, d'André Dau (1920-2008), résistant à Béziers, membre de Combat et de l'Armée secrète : 1 fascicule dactylographié, 13 pages .

    1 J 1489. 'Histoire d'un maquis : le maquis Latourette' : 1 volume dactylographié, avec illustrations, diffusé par la Mairie de Puisserguier, 22 pages .

    1 J 1501. Archives du Résistant Francis Jouvin (né en 1918), alias 'Cabrol', responsable départemental dans la sous-région R 3-2 (Béziers - Bédarieux - Saint-Pons-de-Thomières - Narbonne) du Plan vert (plan de sabotage des voies ferrées en prévision du débarquement des Alliés). - 2 plans originaux sur calque numérotés 214 et 225 localisant les sabotages à effectuer pour l'exécution du Plan vert dans les tunnels ferroviaires situés entre Colombières-sur-Orb et Le Poujol-sur-Orb, pour le premier, et entre Bédarieux et Faugères, pour le second . Photocopie du Journal de marche du Groupe Cabrol (juin 1943 - 9 juin 1944). Photocopie de la circulaire de l'exécutif Zone Sud du Mouvement de Libération Nationale (MLN) à tous les militants concernant les mesures à prendre dès la Libération (3 août 1944). 'Rapport sur l'état de la Résistance du Capitaine Cabrol' (20 décembre 1944, copie 2010). Relation écrite par Francis Jouvin du sabotage du tunnel de Colombières-su-Orb effectué par ses soins le 7 juillet 1944 (10 juillet 1945, copie 2010). Journal 'Béziers Républicain', n° 34, comprenant un article intitulé 'L'action du capitaine Cabrol et de ses équipes' (19 août 1945). Déposition de Madame Abbal à la gendarmerie de Bédarieux concernant les circonstances de l'arrestation de son mari et de son fils par la Milice et la Gestapo en février 1944 . Lettre d'appel de fonds aux anciens du Groupe Cabrol pour l'érection d'un monument commémoratif du décès de Paul Fougassier, originaire de Maraussan et membre du Groupe Cabrol, mortellement blessé par balle dans la tête lors de l'attaque d'un train allemand au 'Capiscol', à Béziers, le 22 août 1944 au cours de la Libération (15 mai 1961). Photocopie des 'Souvenirs de Francis Jouvin sur la Libération de Béziers' : 20 pages manuscrites (1984, copie 2010). Demande de carte de Résistant pour Marius Lavis, de Béziers, propriétaire et chauffeur d'un camion qui servit à transporter des armes parachutées à Saint-Gaudens pour le groupe Armée secrète de Béziers en novembre 1943 : attestations, correspondance (1988). Brochure 'Force françaises combattantes, réseau Action R 3 et Mouvements Unis de la Résistance : le Plan Vert (sabotage des voies ferrées pour le Jour J en R 3-2, secteur Béziers-Bédarieux), par le sous-réseau de sabotage Cabrol' (1994) .

    1 J 1502. 'La Résistance, telle que l'a vécue Bernard Henri Bonnafous', par Bernard Henri Bonnafous : 1 volume dactylographié de 27 pages + 30 pages de reproductions de documents originaux .

    Sous-série 79 J : fonds Michel Chevalier - réseau RPA Languedoc-Roussillon (1943-1973).

    Sous-série 173 J : fonds colonel André Pavelet (1940-1967).

    Sous-série 220 J : fonds Francis Jouvin, alias capitaine Cabrol (1900-2009).

    Série W : Archives publiques postérieures à 1940

    Préfecture de Montpellier

    18 W 16. Maintien de l'ordre : rapport d'activité mensuels (activités anti-nationales, état de l'opinion) ; bulletins hebdomadaires des Renseignements généraux (1944) ; rapports de gendarmerie sur des agissements nuisibles au relèvement du pays (1942 - 1944).

    1000 W 190. Bulletins quotidiens et hebdomadaires des renseignements généraux (octobre 1943 - juin 1944).

    1000 W 196. Notes de renseignements (police et renseignements généraux) (janvier 1944 - août 1944).

    1000 W 205. Accidents, explosifs et faits divers : rapports, procès-verbaux, correspondance (mai 1943 - avril 1944).

    1000 W 206. Accidents, explosifs et faits divers : rapports, procès-verbaux, correspondance (mai - juin 1944).

    1000 W 219. Arrestations : correspondance, rapports, fiches de renseignements, tableaux récapitulatifs (1943 - 1944).

    Sous-préfecture de Béziers

    12 W 186. Rapports journaliers du commissariat central (1942 - 1944).

    12 W 751. Tracts, sabotages, individus recherchés (1942 - 1944).

    12 W 762. Rapports de police mensuels (1942 - 1944).

    12 W 879. Organisation des comités de Libération des communes de l'arrondissement de Béziers (1944 - 1945).

    Commissariat de la  ...  

  • Bibliographie

    AYMAR de BROISSIA (Pierre), dir., Languedoc-Roussillon. Résistance 1940-1944 : Témoignages, dossiers, chronologie, Paris, Little big man, 2004, 238 p.

    BAILLY (Jacques-Augustin), La Libération confisquée : Languedoc 1944-1945, Paris, Albin Michel, 1993, 481 p.

    Béziers : Résistance et Libération, Béziers, Musée du Biterrois, 1985, 99 p., dact. .

    BOYER (Patricia), ' Un aspect de la Résistance méridionale : maquis et guérilla en R3 (1943-1944) ', Guerres mondiales et conflits contemporains, 2004, n° 214, p. 125-136.

    BOULADOU (Gérard), L'Hérault dans la Résistance (1940-1944), Nîmes, Lacour, 1992, 204 p.

    BOULADOU (Gérard), Les maquis du Massif central méridional (1943-1944) : Ardèche, Aude, Aveyron, Gard, Hérault, Lozère, Tarn, réédition, Montpellier, Quick Print, 2001, 617 p.

    CHAMBRUN (Gilbert PINETON de), Journal d'un militaire d'occasion, Montpellier, Presses du Languedoc, 2000, 219 p.

    Dictionnaire des parlementaires français : notices biographiques sur les parlementaires français de 1940 à 1958, Paris, La documentation française, 2005, 567 p. pour le tome 5.

    DREYFUS (François-Georges), Histoire de la Résistance, Paris, de Fallois, 1996, 653 p.

    GROUPE LIBERTÉ (coll.), Une première Résistance : Liberté, le groupe de Montpellier, Paris, Amicale des anciens de Liberté, Paris, 1991, 66 p.

    LLAURO (Étienne), Louis Torcatis ' Bouloc', le destin d'un humaniste (1904-1944) : Résistance, les groupes francs de la R3 Montpellier et R4 Albigeois, Portet-sur-Garonne, Loubatières, 1999, 489 p.

    MARCOT (François), dir., Dictionnaire historique de la Résistance, Paris, Robert Laffont, Bouquins, 2006, 1184 p.

    NOGUÈRES (Henri), Histoire de la Résistance en France de 1940 à 1945, Paris, Robert Laffont, 1972, 3 t.

    PAVELET (André), Histoire de la Résistance française : souvenirs 1940-1944, Montpellier, Arts et traditions rurales, 2006, 72 p.

    RÉMY (Jean), La Résistance en Languedoc-Roussillon, Paris, Saint-Clair, 1975, 2 t.

    RICHARD (Jean-Claude) et HARRIS (John), « La Libération de Montpellier (1944) d'après les témoignages inédits d'Andrew Croft, François Rouan et Gilbert de Chambrun », in Études sur l'Hérault, t. 9, 1993, p. 59-72.

    SAGNES (Jean), L'Hérault dans la guerre (1939-1945), Lyon, Horvah, 1986, 176 p.

    SAGNES (Jean), dir., Histoire de Béziers, Toulouse, Privat, 2000, 368 p.

    SOUYRIS-ROLLAND (André), dir., « Les Forces Françaises de l'Intérieur du Languedoc-Roussillon (région R3) dans l'Armée de Libération », Actes du Colloque d'histoire, Preal, Arcueil, 1997, 255 p.

    SUBERVILLE (Gérald), L'autre Résistance, AIOU, Saint-Étienne, 1998, 179 p. ...