Espace personnel

Imprimer cette page

Fonds Anne et Marcel Blanchard (1810-1998)Nombre de notices : 167

-+
  • Répertoire numérique détaillé de la sous-série 104 J

  • par Elie Pélaquier, directeur de recherche au CNRS
    et Julien Duvaux, attaché de conservation du Patrimoine ; sous la direction de Vivienne Miguet, directeur des Archives départementales de l'Hérault

  • Archives départementales de l'Hérault

  • Montpellier - 2009

  • Contexte :

  • Nom du producteur

    Anne Blanchard (1921-1998), professeur d'Histoire moderne à l'Université Montpellier III - Paul Valéry. Marcel Blanchard (1885-1965), professeur d'Histoire à la faculté des Lettres de Montpellier, recteur

  • Présentation du producteur

    Anne Camille Félicie Blanchard (1921-1998) est née à Montpellier le 3 mai 1921 et décédée dans la même ville le 29 juin 1998, fille de Marcel Blanchard (1885-1965) et nièce du géographe Raoul Blanchard. Après des études secondaires à Montpellier, Grenoble (où son père était recteur), puis à la Sorbonne, elle enseigne l'histoire dans la région parisienne avant d'être nommée en 1954 à Montpellier au lycée de jeunes filles. Entrée comme assistante en 1963 à la Faculté des Lettres - aujourd'hui Université Montpellier III Paul Valéry -, elle enseigne l'histoire de la paysannerie française du XVIe au XVIIIe siècle, l'histoire militaire et l'histoire régionale. Elle soutient sa thèse de doctorat d'Etat en histoire sur les ingénieurs du Roi et le corps des fortifications le 31 mai 1976 devant les professeurs Pierre Chaunu, Alphonse Duprondt, Jean Meyer, André Martel et le général Guinard. Elle n'oriente pas seulement ses recherches sur les travaux de technicien des ingénieurs du Roi mais s'intéresse aussi à leur vie et à leurs comportements. Elle est nommée maître de conférences en 1978 et professeur en 1979. Elle anime aussi le Centre d'Histoire militaire et d'Etudes de la Défense ainsi que la Société Archéologique de montpellier. En octobre 1985, elle est reçue à l'Académie des Sciences et Lettres de Montpellier.

    Marcel Laurent Hippolyte Blanchard (1885-1965) est né à Montélimar (Drôme) le 27 février 1885 et décédé à Montpellier le 15 juillet 1965. D'origine haut-alpine, il est élevé à Montélimar jusqu'à l'âge de dix ans. En 1895, son père, receveur entreposeur des tabacs, est nommé à Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie). Il va en classe au collège libre de cette ville et reçoit un enseignement dispensé par des prêtres séculiers avec lesquels il gardera des contacts d'amitié jusqu'à la fin de sa vie. Attiré un moment par l'armée, mais ne pouvant y entrer par suite de myopie, Marcel Blanchard prépare sa licence d'histoire et géographie comme boursier à Grenoble (Isère). Il rédige un mémoire d'études supérieures sur 'Le sel en Savoie sous l'Ancien Régime', puis s'inscrit en préparation à l'agrégation d'histoire à Lyon. Reçu à l'agrégation en 1909, il est nommé au lycée du Puy-en-Velay (Haute-Loire), puis très rapidement à celui de Grenoble. Mobilisé en août 1914 comme lieutenant de réserve, il est grièvement blessé au bras (puis amputé) et perd un oeil en juin 1915 aux Dardanelles. Après une longue convalescence, il part à Genève pendant dix mois comme attaché au Consulat de France dans cette ville. Sollicité pour poursuivre une carrière diplomatique, il hésite puis préfère l'Université. Il est nommé maître de conférence à la Faculté des Lettres de Montpellier en octobre 1919 et, en 1921, après la soutenance de sa thèse, il devient titulaire de la chaire d'histoire moderne et contemporaine. Nommé recteur de l'Université de Grenoble en 1941, il devient ensuite premier titulaire de la chaire d'histoire de la colonisation à la Sorbonne. De 1937 à 1941, il est membre de l'Académie des Sciences et Lettres de Montpellier. ...  

  • Modalités d’entrées

    Don Jean Blanchard (entrée n° 3225, 19 octobre 1998).

  • Contenu et structure :

  • Présentation du contenu

    Le fonds Anne et Marcel Blanchard est typiquement un fonds d'enseignants universitaires qui se compose de notes de recherche, de brouillons et de cours. Il est organisé en deux ensembles majeurs : les archives d'Anne Blanchard (104 J 1-133) puis celles de son père Marcel Blanchard (104 J 134-144).

    Le fonds Anne Blanchard (1921-1998) est organisé en huit parties. Il débute par un article général rassemblant les notes et archives portant sur les travaux historique d'Anne Blanchard et sur ses recherches généalogiques familiales (104 J 1).

    Ont ensuite été regroupées les recherches scientifiques concernant les ingénieurs militaires sous l'Ancien régime (104 J 2-72). Ce chapitre est formé d'un volumineux corpus de dossiers individuels d'ingénieurs du roi, classés par ordre alphabétique (104 J 2-58), puis de dossiers complémentaires et de fiches présentant les recherches menées par dépôts d'archives et chronologiquement (104 J 44-50). Les articles suivants (104 J 51-58) contiennent la correspondance d'Anne Blanchard avec ses collaborateurs, relative aux ingénieurs, classée par département français (la province, puis Paris), par colonie et par pays étranger. La bibliographie et les sources utilisées, réunies en dossiers thématiques constituent la fin de cette première partie du fonds Anne Blanchard (104 J 59-72)

    La seconde partie est consacrée aux autres officiers (officiers des Ponts-et-Chaussées, officiers militaires), aux fortifications et à l'architecture (104 J 73-84).

    La troisième partie du fonds rassemble les recherches d'Anne Blanchard sur Vauban et d'autres ingénieurs qui lui sont liés (104 J 85-95). Dans les huit articles consacrés à Vauban (104 J 85-92) sont répartis les sources et ouvrages, des publications, les documents sur la généalogie et l'enfance de Vauban, sur ses domaines, ses places fortes, ses relations avec Marseille et la Provence, le Languedoc et le Roussillon. L'article 104 J 92 comprend des brouillons et notes pour l'ouvrage d'Anne Blanchard sur Vauban. Les trois articles suivants (104 J 93-95) réunissent des dossiers prosopographiques sur Clerville, Turenne, Conty d'Argencourt, Lecques, Chaumont et Mareschal.

    La quatrième partie est consacrée à la famille Giral (104 J 96-99) : les quatre articles relatifs aux Giral traitent de leur généalogie, de leurs origines et de leurs œuvres.

    La cinquième partie concerne le Languedoc (104 J 100-110) : généralités sur la province (104 J 100), iconographie, cartes et plans (104 J 101-102), prosopographie et actions des gens de guerre protestants durant les Guerres de religion (104 J 103-104), maintenues de noblesse (104 J 105-107), trésoriers de France (104 J 108), travaux d'étudiants et cours sur cette province (104 J 109-110).

    La sixième partie regroupe des notes sur la bibliographie, la biographie et la toponymie (104 J 111-118).

    La septième partie rassemble des travaux, des notes de colloques et d'équipes de recherche (104 J 119-121).

    Enfin, la huitième et dernière partie réunit les cours d'université dispensés par Anne Blanchard ainsi que les notes qui s'y rapportent (104 J 122-133). Les thématiques abordées sont les suivantes : XVIe siècle, Réforme et Contre-Réforme, France d'Ancien Régime, démographie, histoire rurale, histoire militaire, vie intellectuelle et artistique, Espagne, Grande-Bretagne, Allemagne, XIXe siècle.

    Le fonds Marcel Blanchard (1885-1965) est structuré en 3 parties : archives originales collectées, notes et recherches, cours, notes de cours et conférences.

    Les archives collectées par Marcel Blanchard (104 J 134-136) contiennent onze articles concernant l'homme d'affaires lyonnais - mais né à Sète - François Barthélémy Arlès-Dufour (1797-Vallauris), le sénateur héraultais Eugène Lisbonne (1818-1891), préfet de l'Hérault pendant la Commune, des notes sur le président Félix Faure (1841-1899). Ces archives conservent aussi des dépêches de la Commune de Paris et des actes privés du XIXe siècle.

    Les notes et recherches de Marcel Blanchard (104 J 137-140) comprennent des fichiers et notes manuscrites sur les sujets de prédilection de Marcel Blanchard : le sel, les routes et les élections dans l'Isère, les chemins de fer.

    Enfin, des cours et notes de cours, ainsi que des conférences (104 J 141-144) clôturent le fonds Marcel Blanchard. Ils sont constitués de dossiers et cours d'histoire générale, d'histoire des colonies, de conférences et d'écrits politiques.

    Le fonds Anne et Marcel Blanchard forme donc un ensemble archivistique typique de la recherche et l'enseignement universitaire en histoire au XXe siècle. ...  

  • Mode de classement

    FONDS ANNE BLANCHARD (1904-1998) : 104 J 1-133.

    - Biographie et famille Blanchard (1979-1997) : 104 J 1.

    - Ingénieurs militaires : corpus des dossiers individuels (1946-1998, 104 J 2-58), biographies et sources, dossiers thématiques (1932-1997, 104 J 59-72).

    - Autres officiers, fortifications et architecture : Ponts-et-Chaussées (1968-1994, 104 J 73), officiers militaires (1960-1990, 104 J 74-76), fortifications (1967-1996, 104 J 77-81), architecture (1966-1994, 104 J 82-84).

    - Vauban et autres ingénieurs : Vauban (1967-1997, 104 J 85-92), autres ingénieurs (1968-1996, 104 J 93-95).

    - Famille Giral (1968-1995) : 104 J 96-99.

    - Languedoc (1929-1998) : 104 J 100-110.

    - Bibliographie, biographie et toponymie (1904-1998) : 104 J 111-118.

    - Travaux, notes de colloques, équipes de recherche (1975-1995) : 104 J 119-121.

    - Notes de cours (1962-1988) : 104 J 122-133.

    FONDS MARCEL BLANCHARD (1810-1992) : 104 J 134-144.

    - Archives collectées (1810-1959) : 104 J 134-136.

    - Notes et recherches (1852-1955).

    - Cours et notes de cours, conférences (1895-1992). ...  

  • Conditions d’accès et d’utilisation :

  • Modalités d’accès

    Communication libre.

  • Sources complémentaires :

  • Bibliographie

    Principales publications d'Anne Blanchard (1921-1998) :

    - Les ingénieurs du roi de Louis XIV. Etude du corps des fortifications, Montpellier, 1979, 635 p.

    - Dictionnaire des ingénieurs militaires, 1691-1791, Montpellier, 1981, 786 p.

    - Les Giral, architectes montpelliérains (de la terre à la pierre), Montpellier, 1988, 178 p.

    - Vauban, Paris, Fayard, 1996, 677 p.

    - BLANCHARD (Anne) et PELAQUIER (Elie), Le Languedoc en 1789, des diocèses civils aux départements. Essai de géographie historique, in Société languedocienne de Géographie, janvier-juin 1989, fascicules 1-2, 225 p.

    Principales publications de Marcel Blanchard (1885-1965) :

    - Les routes des Alpes occidentales à l'époque napoléonienne (1796-1815), thèse d'Histoire, Grenoble, 1920, 415 p.

    - Bibliographie critique de l'histoire des routes des Alpes occidentales sous l'Etat de Piémont-Savoie, XVIIe - XVIIIe siècles, Grenoble, 1920, 118 p.

    - Les voies ferrées de l'Hérault, Montpellier, la Charité, 1922, 36 p.

    - De la Révolution industrielle au Saint-Simonisme, Montpellier, Chambre de commerce, 1933, 132 p.

    - Essai historique sur les premiers chemins de fer du Midi languedocien et de la vallée du Rhône, Montpellier, 1935, 215 p.

    - Une bataille de réseaux, Besançon, l'Est et la P.L.M. (1842-1860), Montpellier, 1937, 56 p.

    - Géographie des chemins de fer, Paris, Gallimard, 1942, 232 p.

    - Travail et production à travers les âges, montpellier, 1929. ...