Espace personnel

Imprimer cette page

Fonds de la famille Aubouy (ca 1870-1956)Nombre de notices : 10

-+
  • Répertoire numérique détaillé de la sous-série 145 J

  • par Julien Duvaux, attaché de conservation du Patrimoine ; sous la direction de Vivienne Miguet, directeur des Archives départementales de l'Hérault

  • Archives départementales de l'Hérault

  • Montpellier - 2009

  • Contexte :

  • Nom du producteur

    Fulcrand Edouard Antoine Aubouy (1830-1921), botaniste. Jules Pavillard (1868-1961), botaniste. Joséphine Alexandrine Pauline Fabre, née Aubouy (1874-1956), institutrice. Edouard Fabre (né en 1910), fils de Joséphine Fabre, médecin

  • Présentation du producteur

    Fulcrand Edouard Antoine Aubouy (1830-1921) est né le 19 juillet 1830 à Montpeyroux. Après des études à l'Ecole normale de Montpellier, il débute sa carrière d'instituteur en 1849 à Saint-Bauzille-de-la-Sylve, Saint-Saturnin, Mons, Aspiran et Saussines. Il devient ensuite professeur au collège de Pézenas, puis de Lodève où il demeure de 1866 à 1872. Il est nommé directeur de l'école Auguste Comte à Montpellier en 1872 avant d'être distingué comme officier de l'Instruction publique et de prendre sa retraite en 1882. Botaniste renommé, il étudie particulièrement la flore de l'Hérault et publie de nombreux mémoires botaniques de 1860 à 1903. En 1872, il devient secrétaire général de la Société d'Horticulture et d'histoire naturelle de l'Hérault et collabore aux travaux de Charles Flahault. Fulcrand Aubouy est aussi adjoint au maire de Montpellier de 1888 à 1892. Il décède le 20 novembre 1921 à son domicile montpelliérain, 12 rue Emile Zola.

    Jules Pavillard (1868-1961) est né le 7 avril 1868 à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques). Il est chargé de cours pour le certificat de sciences physiques, chimiques et naturelles (PCN) à la Faculté de sciences de Montpellier de 1897 à 1908 et de 1919 à 1936. Il est aussi professeur de cytologie et de cryptogamie dans la même faculté de 1924 à 1927, puis occupe la chaire de botanique de 1927 à 1937 (il est alors directeur de l'Institut de Botanique de Montpellier). Auteur de nombreuses publications (dont les 'Eléments de biologie végétale' en 1901), il collabore lui aussi de manière très proche aux travaux de Charles Flahault.

    Joséphine Alexandrine Pauline Fabre, née Aubouy (1874-1956), est née le 21 septembre 1874 à Saint-Félix-de-Lodez. Elle est la fille de Fulcrand Edouard Antoine Aubouy (1830-1921), précédemment cité, et de Marie David. Après des études à l'Ecole normale de Montpellier, elle devient institutrice à Montpellier en 1893. Le 18 décembre 1909, elle épouse à Montpellier Jean-Louis Fabre, sous-officier au 4e régiment d'infanterie coloniale, qui meurt au combat le 6 septembre 1914 à Blaise-sous-Arzilière (Marne). Elle prend sa retraite en 1929 et décède le 30 mars 1956 à Montpellier.

    Edouard Fabre, né le 1er octobre 1910 à Montpellier, est le fils unique de Joséphine Alexandrine Pauline Fabre, née Aubouy (1874-1956) et de Jean-Louis Fabre (1877-1914). Il effectue des études de médecine. ...  

  • Modalités d’entrées

    Achat Pierre Gavilan (entrée n° 3700, 26 juin 2006).

  • Contenu et structure :

  • Présentation du contenu

    Le fonds de la famille Aubouy est constitué de deux ensembles : quelques éléments des archives scientifiques des botanistes montpelliérains Fulcrand Edouard Aubouy (145 J 1-2) et Jules Pavillard (145 J 3-4) d'une part, les archives de Joséphine Fabre, née Aubouy, et de son fils Edouard Fabre, respectivement fille et petit-fils de Fulcrand Aubouy (145 J 5-7), d'autre part.

    Les archives des deux botanistes montpelliérains - bien que très lacunaires - reflètent le rayonnement international de l'Institut de Botanique de Montpellier et de Charles Flahault grâce aux correspondances scientifiques internationales qu'elles recèlent (145 J 2-3). Les croquis botaniques à l'encre de Chine réalisés par Jules Pavillard pour l'édition de son ouvrage 'Eléments de biologie végétale' en 1901 (145 J 4) illustrent quant à eux le méticuleux travail d'observation scientifique des botanistes montpelliérains de la fin du XIXe siècle.

    Les archives de l'institutrice Joséphine Fabre, née Aubouy, sont constituées d'un dossier personnel où sont réunies des pièces d'état civil, des photographies et de la correspondance (145 J 5) et d'un dossier professionnel permettant de retracer sa carrière dans l'instruction publique (145 J 6).

    Le dossier d'Edouard Fabre (145 J 7) n'est constitué que de pièces éparses (certificat de baptême, correspondance, testaments, photographie...). ...  

  • Mode de classement

    FULCRAND EDOUARD AUBOUY (1830-1921) ET JULES PAVILLARD (1868-1961), BOTANISTES (ca 1870-1927) : 145 J 1-4.

    JOSEPHINE FABRE, NEE AUBOUY (1874-1956), INSTITUTRICE, ET SON FILS EDOUARD FABRE (né en 1910), MEDECIN (1893-1956) : 145 J 5-7.

  • Conditions d’accès et d’utilisation :

  • Modalités d’accès

    Communication libre